planche 10-1 raclette.jpg

La taille à la raclette (à partir des recherches de Pierre Renaudin)
- Présentation de la raclette
Cet outil a l’apparence d’une lime à deux soies dont seules les arrêtes comportent des dents (fig 1)
Deux types de raclettes étaient utilisés :en SUISSE à Vallorbe et en FRANCE à Arnay-le-Duc.
La première a une section triangulaire et l’on pourrait croire qu’il s’agit d’un grand tiers point dont on aurait oublié de tailler les faces planes. (fig 2)
La seconde a une section à six pans et elle ressemble à une lime plate dont les côtés comportent deux biseaux.
Bien entendu la raclette à section triangulaire comprend trois séries de dents alors que l’autre n’en comprend que deux.
Le grain de taille (nombre de dents au centimètre) obtenu avec la raclette correspond au nombre de dents dont cet outil est paré. Il est donc nécessaire de disposer de plusieurs raclettes correspondant chacune à un grain de taille donné. (fig 3). Celle présentée comporte 17 dents au centimètre.
Les raclettes sont utilisées surtout pour tailler les petites limes dont celles des horlogers et les angles des tiers points. Mais c’est aussi avec la raclette que l’on taille les fusils de bouchers. (fig 4)
- La méthode utilisée
Actuellement les raclettes ne sont plus utilisées que sur machines aux Usines Métallurgiques de Vallorbe (U.M.V.) et à Thiers pour tailler les fusils de boucher.
Les dents de raclette pour tailler les limes présentent une forme particulière, elles sont disposées en biais par rapport à l’axe de la lime (fig 5). Toute la qualité de l’outil réside dans la taille de ces dents, le procédé était et est toujours gardé secret.
La création des dents de la lime est réalisée par raclages successifs (Fig 6). L’ouvrier appuie fortement à l’aller puis revient à la position de départ sans appuyer. Il doit se laisser guider par l’outil et assurer une pression pour approfondir les encoches réalisées lors du premier passage. Afin de faciliter le travail de l’huile est projetée sur l’ébauche.
En quelques secondes plusieurs centaines de dents sont créées et elles sont régulières. Leur nombre est identique à celles de la raclette utilisée.
Il existait un outillage permettant de fixer la lime et de la racler rapidement en la faisant tourner. Un tel dispositif a été présenté à l’occasion du centenaire des U.M.V. au Musée du Fer et du Chemin de Fer de Vallorbe et se trouve toujours dans ce musée. J’ai retrouvé un croquis de mon père décrivant un outillage particulier qu’il avait fabriqué lui-même. (fig 7

20211018_110402.jpg